mardi 11 avril 2017

Après l'agression contre la Syrie, la Corée du Nord ?


Dans la nuit de jeudi à vendredi (06 au 07 avril), Donald Trump décidait unilatéralement de bombarder le territoire Syrien avec des missiles Tomahawk. Une base de l'armée de l'air était visé par les tirs de l'US navy, 59 au total. Cette base aurait servi, selon Washington et ses complices, à héberger des avions de combat de l'armée de l'air syrienne,  qui auraient bombardé avec des armes chimiques la ville de Kan Cheikhoun dans le nord-ouest de la Syrie.

Une fois de plus, Washington s'assoit sur le droit international, s'érigeant comme le gendarme de la planète sans que personne ne lui demande quoi que ce soit. Car cette agression d'un état souverain n'est ni plus ni moins qu'une déclaration de guerre. Les USA qui une fois de plus jettent de l'huile sur le feu dans un pays où la situation pour la population est déjà extrêmement difficile et qui aimerait qu'enfin la paix revienne après 6 années de guerre. En bombardant les capacités de défense de l'armée syrienne, Washington indirectement, soutiennent les terroristes qui ravagent ce pays depuis 2011 et empêche la paix de s'installer avec la défaite militaire de ces derniers. Car sur le terrain, inexorablement, les terroristes sont balayés par les contre-offensives menées depuis l'appui décisif de l'armée russe en septembre 2015. Cette aide précieuse dans la lutte contre le terrorisme international, avec l'Iran, est indispensable pour que la Syrie retrouve une certaine stabilité et qu'enfin  la population puisse vivre sans la menace de la terreur terroriste.

Mais comme très souvent, les usa et ses complices, n'ont absolument aucun intérêt à ce que la paix s'installe en Syrie. Les foyers de guerre sont bons pour les affaires des marchands d'armes, et elles permettent aux USA de maintenir des troupes d'occupation un peu partout et de maintenir la pression sur sur les gouvernements-croupions qu'ils mettent en place ou contre ceux qui s'opposent à son hégémonisme intrusif et belliqueux.
Sur ce montage, nous pouvons ajouter la Syrie et le Donbass et tant d'autres pays et peuples massacrés par ces psychopathes !

Car, quelles preuves objectivement, avons-nous que l'armée de l'air syrienne ait perpétré ce bombardement chimique ? Aucune ! Accuser, c'est une chose, mais pour que la culpabilité soit avérée, il faut une enquête indépendante, des preuves, des témoignages etc et surtout une conclusion.
 Surtout, venant d'un pays qui passe son temps à éliminer des civils un peu partout sur la planète, ce genre d'accusation n'en est plus qu'indécente. L'URSS aurait dû bombarder les USA quand ils répandaient des agents chimiques sur le Vietnam et du napalm ! Des centaines de milliers de personnes sont mortes ou ont été gravement blessés suite à ses épandages et bombardements. Aujourd'hui encore, des Vietnamiens meurent des suites de cancers et autres maladies liés à ces épandages. Mais tout le monde s'en fout, car ce ne sont ni les Russes, ni les Syriens ou Iraniens etc qui ont commis ces crimes de guerre ! En plus, c'est tellement vieux tout ça, faisons table rase du passé ! Pourtant les USA continuent d'employer des armes cancérigènes contre les populations civiles, comme de l'uranium appauvri. En Irak ou contre la Serbie en 1999 par exemple !

Mais ce qui commence à prendre une tournure de plus en plus inquiétante, c'est qu'en filigrane, les accusations visent aussi la Russie. Effectivement, toujours sans aucune preuve, certains pays Occidentaux pointent du doigt la Russie comme quoi elle serait indirectement responsable du gazage de mardi dernier (04 avril), en soutenant le gouvernement légal de Syrie, et pire en étant sois-disant au courant de cette opération Le monde La presse.ca
De Boris Johnson à Justin Trudeau, les faire-valoir de l'impérialisme yankees sont de sortis pour colporter la voix de leurs maîtres états-uniens.
Plus grave encore, un haut responsable Américain, qui courageusement a préféré garder l'anonymat, accuse carrément la Russie d'avoir envoyé un drone surveillé l'arrivée des blessés suite à l'attaque chimique, et ensuite qu'un avion de fabrication russe aurait bombardé cet hôpital pour éliminer tous les témoins ! Dans le délire et le mensonge, ces gens-là peuvent aller très loin, et méfions-nous, car au bout du bout ce qu'ils veulent c'est une vraie guerre avec la Russie et ses alliés source

La Russie, l'Iran et le gouvernement Syrien ont été clairs : si les USA bombardent une nouvelle fois le territoire Syrien, ils riposteront ! Malgré ça, fidèle à leur réputation de fauteur de guerre, les faucons de Washington annoncent qu'ils recommenceront leur violation d'un état souverain s'ils estiment que c'est nécessaire. Bien entendu, histoire de bien envenimer les choses, Washington envisage des sanctions supplémentaires contre la Russie sud-ouest

Mais, il n'y a pas que dans cette partie du monde que la métastase yankee se greffe. L'Asie elle aussi doit se coltiner l'ingérence et le bellicisme de ces sociopathes.
Ce weekend, nous apprenions que Trump, ce président qui allait sois-disant être différent de Clinton, décidait d'envoyer un porte-avions et son escorte vers la péninsule Coréenne Le Figaro Car ne rigolez pas, les yankees sont inquiets qu'un autre pays possède l'arme nucléaire. Rappel qui n'est pas anodin : le seul pays qui a utilisé cette arme de destruction massive, contre un pays militairement vaincu et à genoux, ce sont les USA. Combien de pays et de morts la Corée du Nord a à son actif ? Zéro ! Par contre, je ne vais pas encore une fois vous faire la liste de tous les pays ravagés par Washington et ses complices, ni tous les peuples massacrés par ces cow-boys ! Tex Tillerson a prévenu PyongYang que son pays pourrait-être le prochain sur la liste après les frappes contre la Syrie ! Ces gens sont très clairement dangereux, cherchent les confrontations, aussi bien contre les Russes, que contre la Corée du Nord (avec la Chine derrière !). Les semaines qui viennent vont bien entendue nous en apprendre plus, mais nous ne sommes clairement pas dans une période très joyeuse pour les peuples qui eux, ne demandent qu'à vivre en paix loin de ces faucons agressifs.

 Il est clair au vu des événements récents, que la politique de Washington n'a absolument pas changé, et que nous glissons doucement mais surement vers une période de paix de plus en plus précaire. Sans parler de l'Ukraine et de la guerre dans le Donbass, au porte de la Russie.
Nous n'avons pas fini d'avoir des sueurs froides...



Sébastien Hairon, volontaire bénévole et indépendant à Donetsk (DNR)

                                                       Besoin de votre aide
J'ai plus que jamais besoin de votre soutien. Même la plus petite somme est vitale à Donetsk. Vos dons me serviront à payer mon loyer et ses charges, nourritures, crédits téléphoniques (vitale pour avoir des infos), abonnement internet etc Merci beaucoup pour votre soutien sans lequel il me serait impossible de continuer ce combat dans la guerre de l'information. 
Vous pouvez m'aider en m’adressant directement vos dons parWestern Union 
Bien à vous.
Sébastien