mercredi 21 décembre 2016

Bana, l’obscène manipulation de la presse occidentale


Avec la libération d'Alep, la presse écrite, télévisuelle et radiophonique, s'est à l'unisson horrifiés de la défaite de leurs amis terroristes. Clou du spectacle, la petite Bana, manipuler par ses parents djihadistes, qui "twitte" dans une ville qui est censé être en ruine, sans eau, sans nourriture et surtout sans Electricité et de facto dans internet ! Ah non, suis-je étourdi, la famille a des panneaux solaires ! Plus le mensonge est gros, plus ça passe avec la propagande occidentale Sputnik
Je me demande toujours s'ils vont continuer à sombrer un peu plus dans l'ignominie, et force est de constater qu'ils y arrivent avec une facilité déconcertante !
Rien de surprenant à ce que la presse soutienne ce genre de campagne obscène et de facto des terroristes.
L'exemple vient d'en haut :


                                                         Pendant ce temps là à Mossoul...
Oui, que se passe-t-il à Mossoul ? Les journalistes sont bien silencieux depuis plusieurs jours sur la situation dans cette ville. Pourquoi ? Les bombes modérées de la coalition menée par les USA et ses larbins (France en tête) tueraient t'elles des civils ? Dans cet article de RFI, nous avons droit au témoignage d'un lieutenant des forces spéciales Irakiennes qui a été blessé au combat. Mais, le sort des civils, aucun des deux n'en parlent. Des choses à cacher peut-être ? Un entrefilet concernant les pertes civiles dans cet article de Ouest France D'ailleurs, c'est surprenant, mais les rebelles pas modérés de Mossoul pratiquent les mêmes méthodes que les rebelles dits modérés d'Alep : à savoir, l'utilisation des civils comme bouclier humain !

                                          Rappel historique:la bataille de Falloujah de 2004

Cette bataille contre la résistance naissante des Irakiens contre l'armée d'occupation américaine débute dans la nuit du 6 au 7 novembre pour se terminer le 23 décembre. A bon escient, je rappellerai pour "l'anecdote" que l'invasion de l'Irak en mars 2003 s'est effectué dans la plus totale illégalité. Ce n'est pas moi qui le dis, mais le secrétaire général de l'o.n.u de l'époque, Kofi Annan RFI
Au total,  45000 hommes (USA, Anglais et Irakiens), dont près de 42000 Américains. En plus de ces effectifs, 300 blindés et une centaine d'aéronefs sont employés (avions et hélicoptères). En face, il y a environ 5000 résistants Irakiens sous-équipés et ne disposant pas de renforts.
Ce sera un carnage ! En six semaines 2175 insurgés sont tués et 1600 fais prisonniers. Du côté des civils, c'est l'hécatombe dans cette ville qui comptait environ entre 60 000 et 80 000 habitants au moment de l'invasion et des bombardements par l'armée américaine. Le drame que vivront les civils lors de cette bataille ne s’arrêtera malheureusement pas au 23 décembre. Car, les forces armées des usa ont utilisé du phosphore blanc et de l'uranium appauvri dans les combats. Le bilan officiel parle de...470 morts ! Le souci, c'est qu'il y a eu 1350 morts, toujours selon ce bilan officiel, dont nous ne savons pas s'ils étaient des civils ou des résistants ! Wikipédia Malheureusement, très difficile de donner un bilan sur les pertes des civils, mais je ne crois pas une seule seconde au chiffre de 470 morts.
Mais pour les habitants de Falloujah, le cauchemar continu encore aujourd'hui. Car, le phosphore blanc et l'uranium appauvri ça laisse des traces et de manière durable. Résultats des courses, les cancers et les nouveaux-né avec des malformations se multiplient depuis cette funeste bataille.
Je vous invite à regarder ce reportage sur les dégâts causés une fois de plus par la "glorieuse armée américaine" contre des civils. Une horreur !
Un article D'europe 1 sur le sujet.
Maintenant que j'y pense, ils étaient tous ceux qui hurlent aux soit-disant crimes contre l'humanité à Alep ? Et je rappellerai aussi, que la Russie agit en Syrie à la demande du gouvernement légal et qui est reconnu par la communauté internationale.

J'en profite pour finir cet article, pour rappeler que dans le Donbass aussi il y a des enfants qui souffrent, d'autres meurent ou sont blessés. Pourtant, je n'ai jamais vu, lu ou entendu les journalistes ou la bobosphère s'en émouvoir plus que ça ? Pourquoi les enfants du Donbass ne les intéressent-t-ils pas ? Même constat chez les politiciens occidentaux. Ils n'ont jamais condamnés les bombardements des civils perpétré par les soldats du régime de Kiev ! Pourquoi ?
En photo et vidéo, la petite Rita, une enfant de quatre ans "vivant" avec ses parents à moins de 500 mètres de la ligne de front, dont la maison subit régulièrement les tirs des "glorieux" soldats ukrainien. J'ai eu la chance de les rencontrer au mois de mai lors d'une action humanitaire dans le village de Zaitsevo au nord-est de Donetsk.

Eux n'en parle pas, mais je continuerai encore et toujours à dénoncer les crimes commis dans le Donbass avec le soutien des gouvernements occidents contre les civils.
A bon entendeur !

Sébastien Hairon, volontaire Français à Donetsk (DNR)

                                                                  Besoin de votre aide
Je vous envoi un S.O.S, car j'ai besoin de votre soutien. Même le plus petit don me sera d'un précieux secours dans ce combat. Car malheureusement et de tout temps , l'argent reste le nerf de la guerre. Je vous remercie pour votre soutien et vos messages d'amitiés. Cordialement.
Cet argent m'aidera , par exemple à payer le loyer de l'appartement (6000 roubles/90 euros) , les charges ( eau, électricité , gaz et internet 565 roubles/9 euros ) 
Sébastien Hairon.

Autrement pour m'aider, vous pouvez utiliser Western Union en